Avant de choisir sa chaudière


Plus de confort, moins de dépenses énergétiques

Chauffage, ECS, Climatisation, Ventilation

Chaudière au gaz

Solution économique et durable

Le chauffage réinventé

Gaz, fioul, solaire, géothermie

Les étapes à suivre avant de changer de chaudière

Faîtes un bilan énergétique !

Avant l’achat d’une chaudière, il est nécessaire de connaitre la performance énergétique de votre habitation. Un bilan énergétique vous aidera ainsi à classifier votre immobilier selon une norme établie.

Bilan énergétique devant être effectué par un professionnel qualifié, vous saurez exactement quelle est l’énergie réelle à établir par rapport à la chaudière déjà existante. Le technicien prendra ainsi en compte les dernières améliorations énergétiques faites sur votre habitat et en fonction, saura vous orienter dans le choix de votre future chaudière. En effet, au cours de l’année il est possible qu’une  isolation thermique des combles ait pu être réalisée par exemple et qu’il faille le prendre en compte dans le calcul du dimensionnement  des futures installations.

Les méthodes de calcul autrefois appliquées ayant tendance à surévaluer la puissance à installer, aujourd’hui et grâce à la technologie, il n’est plus nécessaire de recourir à une puissance supérieure. Désormais, une chaudière ayant une puissance de 25 kW aura la capacité de se substituer à une chaudière d’une puissance de 40 kW, sans aucun impact négatif sur les besoins en eau chaude et même au niveau du chauffage. 

Pour découvrir le niveau énergétique de votre domicile cliquer sur le lien suivant : Estimez votre classe énergétique

Ce qu’il faut retenir

Si vous utilisez une chaudière fonctionnant au gaz ou au fioul, cette-dernière doit impérativement présenter un rendement minimal. Aussi, le changement d’une chaudière à gaz ou au fioul doit répondre obligatoirement à la réglementation thermique (RT) actuelle.
Une règlementation thermique qui concerne les matériaux isolants et équipements techniques incluant les chaudières. 

A titre indicatif, en choisissant :

  • une chaudière d’une puissance de 23 kW  pour une maison individuelle (chauffage et eau sanitaire), sachez que le rendement doit être supérieur à 89% ;
  • une chaudière de 100 kW pour une utilisation collective (copropriété), le rendement de cette-dernière doit obligatoire être de plus de 90%.

Pour vous permettre de répondre aux exigences minimales imposées, choisir entre une chaudière à condensation ou chaudière basse température est particulièrement recommandée.  Elles offrent toutes les 2 d’excellents rendements tout en vous faisant bénéficier d’une réduction de consommation d’énergie.

Les vérifications d’usage 

  • Vérifier que les vannes d’arrêt sont présentes sur la pompe de la chaudière ;
  • Vérifier le système de distribution notamment des tuyaux passant en extérieur (isolation des tuyaux de chauffage…) qui doivent répondre obligatoirement à des minimas ;
  • En cas de remplacement de chaudière, prévoir un système de régulation et de programmation  adaptés à votre chaudière.